Réseau scientifique de recherche et de publication

[TERRA- Quotidien]
Accueil > Recueil Alexandries > Collections > Masters > L’Échec d’une coopération franco malienne sur les (...)

Masters

Recueil Alexandries

< 21/93 >

avril 2012

Sadio Soukouna

L’Échec d’une coopération franco malienne sur les migrations : les logiques du refus malien de signer.

résumé

Master 2 Science Politique

Ce mémoire interroge l’échec de la politique de coopération française sur les migrations avec le Mali. Cet échec a pu être constaté avec la signature des accords de réadmission au Mali. Le choix d’un tel sujet se justifie par une volonté de connaître les véritables raisons du refus malien de signer ces accords. Pour cela j’ai effectué une enquête de terrain au Mali. Cette enquête m’a permis de démontrer comment les différents partenariats bilatéraux et multilatéraux noués par le gouvernement malien avec les pays européens s’inscrivent dans l’externalisation du contrôle des frontières européennes dans un pays d’origine des migrants comme le Mali. De ce fait, le plan de mon mémoire tend à montrer la réelle marge de manœuvre du gouvernement malien dans la gestion des migrations au Mali. Cette opportunité de recherche m’a permis d’accéder à certains résultats donnant une vision précise de la relation partenariale entre pays d’origine et pays d’accueil des migrants. On constate qu’il s’agit en réalité d’une relation de dominant dominé où le pays de départ est incité à faire sienne toutes les priorités du pays d’accueil en termes de maitrise des flux. Plusieurs facteurs analysés dans ce travail nous démontrent cela notamment la nécessité de création d’une politique nationale malienne sur les migrations, la promotion de la migration légale au Mali, puis la création par l’UE d’un centre d’information et de gestion des migrations au Mali (CIGEM). Après une analyse de la gestion des migrations au Mali, ce travail aborde les raisons du refus malien de signer les accords français de gestion concertée des flux migratoires. Les recherches ont permis de connaitre les fondements du refus malien de signer mais aussi de démontrer comment ces accords allaient à l’encontre même des décisions politiques maliennes. On constate également que le refus de signer du Mali s’accompagne de conséquences politiques et économiques qui poussent à s’interroger sur la nature de la relation franco-malienne. S’agit t’il de coopération ou de sous traitance ? C’est donc à cette question que le présent mémoire tente de répondre.

à propos

Mémoire de Master 2 Science Politique - Mention Relations Internationales - Dir. Johnna Siméant Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

citation

Sadio Soukouna, "L’Échec d’une coopération franco malienne sur les migrations : les logiques du refus malien de signer.", Recueil Alexandries, Collections Masters, avril 2012, url de référence: http://www.reseau-terra.eu/article1238.html

Télécharger

3.3 Mo