Réseau scientifique de recherche et de publication

[TERRA- Quotidien]
Accueil > Recueil Alexandries > Collections > Masters > De L’invisibilité au rêve de l’autonomie : Etude des femmes (...)

Masters

Recueil Alexandries

< 5/94 >

novembre 2017

Alice Latouche

De L’invisibilité au rêve de l’autonomie : Etude des femmes migrantes isolées au centre d’hébergement d’urgence d’Ivry-sur-Seine.

résumé

Ce mémoire de recherche s’intéresse à la situation des femmes migrantes isolées en France.A travers une première démarche théorique, il entend questionner l’invisibilité des femmes dans les représentations de la migration, et l’absence de prise des principes directeurs du HCR sur les persécutions de genre dans les procédures d’asile. L’étude se focalise ensuite sur le centre d’hébergement d’urgence d’Ivry-sur-Seine pour les femmes isolées et en famille, qui semble marquer une avancée dans la prise en compte des besoins spécifiques des femmes en matière de soins et de protection. Cependant, cette prise en charge temporaire ne peut masquer les obstacles structurels et politiques à l’accueil dans la durée des femmes migrantes, qui relèvent d’une absence de volonté étatique et des tensions qui minent la sphère associative. Ces antagonismes empêchent l’émergence d’un plaidoyer commun pour apporter des solutions pérennes et protéger les exilées des persécutions de genre. L’étude propose alors une « sociologie de l’intime » en s’intéressant aux stratégies déployées par les migrantes pour surmonter et contourner les difficultés des démarches d’asile, à travers la naissance de nouveaux réseaux de solidarité entre les femmes exilées.

citation

Alice Latouche, "De L’invisibilité au rêve de l’autonomie : Etude des femmes migrantes isolées au centre d’hébergement d’urgence d’Ivry-sur-Seine.", Recueil Alexandries, Collections Masters, novembre 2017, url de référence: http://www.reseau-terra.eu/article1403.html

Télécharger

2.1 Mo