Réseau scientifique de recherche et de publication

[TERRA- Quotidien]
Accueil > Fonctionnement > Terra-HN (2016, Humanités Numériques et libre accès)

Fonctionnement

Terra-HN (2016, Humanités Numériques et libre accès)

Terra-HN (2016)
100% accès libre

Le réseau scientifique TERRA, depuis 2003, a développé les recherches en "humanités", au sens moderne (arts, lettres, sciences humaines et sociales), sur le domaine des migrations forcées, des réfugiés, du droit de l’asile, de la vie en exil, de la place des étrangers dans la société... et, par suite, des rapports culturels à l’altérité, des problématiques dites de race, de classe, de genre, d’âge et autres conditions ou "identités" sociales (réelles, perçues ou imputées), ainsi que sur les sujets se situant à l’intersection de ces problématiques, les formes de rejet et de domination symbolique et politique ainsi que les inégalités et les politiques de mise à l’écart qui en résultent.

Le domaine de recherche inclut dès l’origine les enjeux épistémologiques, méthodologiques et communicationnels relatifs à la production et à la diffusion des savoirs scientifiques, notamment ceux liés au numérique ainsi qu’à la publication en accès libre des travaux scientifique. Cette perspective rejoint par certains aspects, celle qui s’est intitulée beaucoup plus tard, dans l’espace francophone à partir de 2010/2012, les "humanités numériques". Le réseau a favorisé, depuis treize ans, l’éditorialisation numérique en libre accès de travaux de recherche mais a aussi expérimenté dans la construction même du réseau et de son fonctionnement les nouvelles possibilités de travail scientifique, intellectuel, esthétique et didactique recourant aux technologies numériques d’information et communication. Le réseau intègre donc aujourd’hui de nouveaux objets d’étude portant sur le tournant numérique de la société, à partir d’approches diverses issues des arts, lettres et sciences humaines.

En se rebaptisant Terra-HN en 2015, le réseau explicite la dimension "humanités numériques" qu’il prend implicitement en charge depuis treize ans... sans préjuger des significations théoriques actuellement imputées à cette catégorie ni sous estimer les divergences intellectuelles que cet intitulé peut recouvrir. Terra-HN, dans la sillage de ses choix historiques, depuis treize ans, privilégiera les humanités numériques indépendantes, critiques, plurielles fondées notamment sur l’indépendance intellectuelle des chercheurs, le respect des auteurs et de l’auctorialité, l’esprit critique dans le traitement des enjeux, la compétence de production et de validation des contenus, la valorisation du pluralisme des points de vue & la valorisation de la controverse comme modalités essentielles aux recherches en arts, lettres et sciences humaines.

JPEG

Spécialisée sur le premier domaine, de 2006 à 2016, tout en s’élargissant thématiquement et en s’adaptant au monde numérique, la revue rebaptisée Asylon(s).Digitales entend, à partir de 2016, prendre en charge conjointement ces deux dimensions d’une mondialisation des échanges internationaux autant que des cultures et des modes de vie plus locaux, des constructions identitaires ainsi que des transmissions de savoirs, des évolutions politiques également, en continuant à travailler sur les thématiques premières du réseau Terra-HN tout en s’ouvrant aux "humanités digitales" ou "humanités numériques" dans une perspective humaniste, dont l’asile sociétal serait l’emblème et le pluralisme intellectuel la méthode, favorable à l’esprit critique et à l’analyse indépendante, l’un et l’autre caractéristiques des "humanités" modernes dans la diversité contemporaine de leurs domaines en arts, lettres, sciences humaines et sociales.